Depuis 1996, je me

consacre à la création : romans, chansons, théâtre, essais

...
EXTRAIT DU DOSSIER DE DEFENSE PARUVENDU.NET

Depuis 1996, je me

consacre à la création : romans, chansons, théâtre, essais

... Je suis reconnu pour mon intégrité, ma loyauté, ma moralité, mon indépendance, puisées aux sources de la philosophie antique. Et j’applique cette manière de vivre à ma démarche internet. Internet, zone de médiatisation de mon activité purement créative. Internet découvert en l’an 2000. Internet, continuité de ma démarche artistique. Naturellement je vis de peu. Travailleur indépendant auteur-éditeur, j’étais même éligible au Revenu Minimum d’Insertion jusqu’en avril 2005. Mais même durant cette période difficile, je n’ai jamais demandé la moindre subvention ni tenté de revendre un site internet. Je vivais de peu. Je vis toujours de peu (www.vivredepeu.com est d’ailleurs un de mes sites).

Je gère du mieux possible plus de soixante sites internet, avec une connexion « très bas débit » (au maximum 31 K), dont un mensuel d’informations www.lewebzinegratuit.com (avec interviews artistes, édito engagé, actualité…), j’écris des chansons (parfois diffusées sur France-Inter ou France-Culture ; en collaboration avec des artistes de nombreux pays, le Burkina Faso où la chanteuse phare SAMI RAMA me fait confiance, la Belgique, la Suisse, le Québec, le Cameroun), je préside le jury du prix de l’album autoproduit (que j’ai présenté sur France-Inter), le prix salondulivre.net et je lis une centaine de livres par an… et j’ai, quand même, un peu, une vie privée…

Tout ceci est connu de toute personne passant quelques heures sur mes sites.

On dit parfois que j’en fais trop ! Que je me disperse ! Mais tellement de gens s’ennuient dans une routine !

Est-il sérieux d’affirmer, qu’en plus, je devrais m’intéresser aux tribulations d’un journal gratuit d’annonces payantes ?




vos infos : CONTACT


ACCUEIL

chansons pressage cd duplication en France devis comparatif presseurs qualité prix

cmieuxgratos.net vous présente... la Chansons des glandeurs : Tout allait pour le mieux ...